Quand la publication nationale de l’ANAP met en avant des maisons de retraite LNA Santé pour leurs initiatives remarquables…

Agrandir la police: a/a/a
10.03.17

Quand la publication nationale de l’ANAP met en avant des maisons de retraite LNA Santé pour leurs initiatives remarquables…

En décembre 2016, l’Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) a réalisé une publication nationale, mettant en avant plusieurs établissements du Noble Age Groupe. La principale fonction de l’agence est d’aider les établissements à améliorer le service rendu aux patients/résidents, en élaborant des recommandations et des outils…

ecrit_anapLa publication nationale, communication « métier », a pour objectif de fournir aux gestionnaires de maisons de retraite un appui dans leur réflexion sur l’adaptation de leur patrimoine au travers d’un projet de construction ou d’extension d’établissement. Elle donne des repères sur le dimensionnement en surfaces d’un investissement immobilier en lien avec l’organisation envisagée par le gestionnaire. Les « tendances » dans l’évolution des offres d’accompagnement des personnes âgées dépendantes sont également abordées dans le document.

Le service « Ingénierie financière » du Noble Age Groupe a grandement contribué à alimenter la publication de l’ANAP, en mettant en avant la nécessaire articulation entre le projet d’établissement, le projet immobilier et les principes des repères de surface.

En complément de ces travaux, il était primordial d’identifier des initiatives remarquables et quantifier leur reproductibilité sur les évolutions de l’offre d’accompagnement des personnes âgées. En effet, l’approche « quantitative » apportée par les repères de surface doit nécessairement s’accompagner d’une dimension plus qualitative, qui vient interroger l’évolution et l’adaptation des modes d’accompagnement de « l’EHPAD de demain ».

« L’EHPAD de demain » est un sujet d’actualité justifié notamment au regard des nouveaux enjeux qui se posent aux gestionnaires :

  • Les personnes âgées sont de plus en plus dépendantes à leur arrivée dans une structure d’accueil. Elles sont parfois atteintes de maladies neurodégénératives et / ou chroniques qui surviennent dans certains cas très tôt. Si des aidants les accompagnent dans leur quotidien, ces derniers sont également âgés et / ou en situation de fragilité ou d’épuisement.
  • Les tensions budgétaires viennent complexifier la gestion des maisons de retraite les obligent à adapter leurs modalités de fonctionnement pour continuer à proposer un accompagnement de qualité et innovant, au meilleur coût.
  • Le maintien à domicile est de plus en plus plébiscité. En effet, les personnes âgées souhaitent rester chez elles le plus longtemps possible.

À terme, et pour faire face à ces nouveaux enjeux, l’EHPAD devra être pensé comme une plateforme de services, voire éventuellement amené à évoluer en termes d’immobilier. Il devra s’inscrire dans son territoire, développer des coopérations avec différents acteurs, et se projeter sur une vision à long terme.

De par leurs initiatives, trois maisons de retraites médicalisées LNA Santé du Noble Age Groupe sont mises en avant dans la publication de l’ANAP :

  • La résidence médicalisée Les Jardins d’Olonne (Olonne-sur-Mer – 85) avec ses contributions pour la mise en place d’une :
    • plateforme de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d’autonomie. Dans un territoire donné, cet outil a pour objectifs d’améliorer et de simplifier l’accès à un parcours de soins coordonnés avec les structures membres : maisons de retraite, un Centre Local d'Information et de Coordination (CLIC), un Centre Hospitalier (CH), des Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) et des Services d’Aide à Domicile (SAD)
    • astreinte d’infirmier(ère) de nuit mutualisée entre plusieurs maisons de retraite. Cette mutualisation a permis d’améliorer la qualité et la sécurité de prise en charge pour les personnes âgées résidant en EHPAD et d’éviter des hospitalisations non programmées la nuit.
  • La résidence médicalisée Le Bourgailh (Pessac - 33) pour l’intégration d’outils de télémédecine permettant des consultations à distance afin d’éviter des hospitalisations, des déplacements et des attentes dans les structures hospitalières. Trois usages sont déployés ou en cours de déploiement tels que les plaies chroniques, la prise en charge des troubles du comportement liés à la démence et la psychiatrie du sujet âgé.

 

  • La résidence médicalisée La Chézalière (Nantes – 44) avec son positionnement en tant qu’acteur responsable de par son offre de « table ouverte ». En partenariat avec le Centre Communal d’Action Social (CCAS) de la ville de Nantes, la maison de retraite propose aux personnes âgées du voisinage de venir déjeuner au sein de l’établissement. Cette initiative contribue à rompre leur isolement et favorise l’échange entre les résidents et les habitants âgés du quartier.

 

En savoir +

 

Les dernières actualités

08.09.17
Depuis 2015, nous avons engagé au sein de nos maisons de retraite médicalisées, une réflexion de fond sur le sens du service, avec l’appui de l’...
16.05.17
Un trophée révélateur de l’excellence culinaire portée par les établissements... Alors que l’alimentation est un enjeu majeur pour préserver la santé...
19.04.17
Comment faire découvrir simplement la vertu du « modèle » d’EHPAD LNA Santé et ce qui en fait sa singularité ? C’est le défi que s’était lancé le...
06.03.17
Assez méconnue du public, la méthode Snoezelen* s’est développée en gériatrie depuis les années 90. Basée sur une sollicitation multi-sensorielle,...